La ZAC des Levitt racontée par les journaux municipaux

couv Minfo1992-1Voici une histoire reconstituée à partir des exemplaires du journal municipal que j’ai retrouvés. Cette histoire n’est pas complète, un journal municipal ne parle que des sujets consensuels. Mais c’est un complément aux histoires reconstituées avec les PV des conseils municipaux ou avec les photos aériennes de l’IGN.

Pour mémoire:

  • Première allusion au projet: le journal municipal annuel de 1970. On y parle des projets au “sud-ouest” de la ville ou d’un “important programme en cours d’approbation”: extraits Les photos qui illustrent ces 2 articles représentent les immeubles “Jeannotte 1” au début de leur construction, le gymnase Rideau 1 tout neuf, et le groupe scolaire de la Jeannotte achevé depuis quelques semaines
  • Deuxième apparition: l’éditorial du mairie, Jean-Jacques Robert, dans le journal municipal annuel de 1971 annonce le programme des 1600 maisons Levitt et tous les équipements. La convention de ZAC est adoptée depuis quelques jours, l’opération commence. Elle est présentée dans un article du journal. Levitt y a aussi inséré une page de publicité. extraits
  • Puis, dans le journal municipal annuel de 1974, premier plan de Mennecy où les Levitt sont représentées. Notez combien les Levitt sont détachées de la ville de Mennecy. La rue Champoreux n’est pas reliée à l’avenue de la Garde. Curieusement, les 2 écoles de la Verville et des Myrtilles n’y figurent pas. Levitt insére à nouveau une page de publicité. extraits
  • En 1975, le journal municipal annuel 1975 reproduit l’allocution de Joseph Judith maire entre 1947 et 1965 et initiateur de la première vague d’urbanisation de la ville, dans les années 1960. Il y figure aussi 3 pages complètes sur le parc de Villeroy
  • En 1977, le journal du 1er trimestre 1977 ne contient que des photos. Notez qu’il n’y a pas de lampadaires dans les Levitt, que les bandes de 2 mètres sont libres de toute végétation. On y voit aussi les débuts du centre commercial, avec l’ancienne ferme encore présente, là où se trouve le restaurant aujourd’hui. On y voit aussi la piscine de l’époque et le carrefour de l’Europe avant qu’il ne devienne un rond point. extraits
  • puis, au 4ème trimestre, dans un format plus traditionnel, le journal municipal 1997 présente le projet de plan de circulation avec du stationnement unilatéral alterné et le gymnase du parc de Villeroy, tout neuf. extraits
  • En 1980, à travers plusieurs éditions, le journal municipal affiche une page de publicité des commerçants de La Verville, les travaux des premiers courts couverts du tennis dans le Parc de Villeroy, les travaux dans la ville et les projets de pistes cyclables: extraits
  • En 1981, à travers plusieurs éditions trimestrielles, on parle de la construction du dojo, de la rénovation de l’Orangerie et de la fameuse histoire de la passerelle démolie par le camion des braqueurs: extraits
  • En 1982, on ne travaille que sur l’image et la communication. Les Levitt ne veulent plus de ce nom et préfèrent “Mennecy sud”. Peine perdue… La ville de Mennecy installe un répondeur téléphonique pour diffuser de l’information et Radio Val commence à émettre sous le statut très banal de radio pirate à cette époque: extraits
  • 1984: Radio Val a un vrai statut règlementaire, avec une nouvelle fréquence, le répondeur municipal continue à répondre, Mennecy construit la nouvelle poste: extraits
  • 1985: premières ébauches de lignes de bus et sécurité à Mennecy. La poste est terminée. La résidence Gauraz est en construction. Mennecy transforme ses garde-champêtres en police municipale avec voiture et gyrophare: extraits
  • 1986: Levitt a déposé le bilan, les derniers terrains sont liquidés et un projet de CAT s’échafaude. Premières ébauches aussi de la 2nde nef du tennis. Notez que la première nef n’est pas celle que nous connaissons aujourd’hui: extraits
  • 1987: La maison médicale au centre commercial est achevée. Un projet de salle de spectacles s’échafaude, ce sera le théâtre. Le plan de circulation a muri. Un POS est presque achevé, les Levitt y sont une zone blanche car c’est une ZAC pas clôturée mais orpheline de son aménageur: extraits
  • 1988: le projet de salle de spectacles est prêt pour l’exécution, 1er plan “moderne” de la ville, les Levitt y sont toujours isolées. Le practice de golf est inauguré: extraits
  • 1989: Mise en place d’un serveur Minitel, qui remplace le répondeur. Sécurité, et élaboration d’un règlement de voirie après celle du plan de circulation: extraits
  • 1990: Présentation des projets de piscine départementale et de lycée régional. Projets de travaux où l’assainissement des Levitt est déjà un problème. Les 2 lignes de bus de Mennecy commencent à fonctionner. : extraits
  • 1991: encore un POS, mais les Levitt ne sont plus une zone blanche. Toujours de l’assainissement à résoudre, la ville adhère au Siarce. Un chapelet de rond-points est égréné dans Mennecy par le département. La municpalité entreprend aussi de définir ce qu’est une AFUL, dans une ZAC pas finie orpheline de son aménageur…Le département crée les espaces naturels sensibles, y compris sur le bois de la Verville et les préempte. Pose de bancs, de poubelles, de containers de verre et de papier avec l’opération “Mennecy ville propre”: extraits.
  • 1992: Ouverture de la piscine de Mennecy en version 2.0. Ouverture de la clinique, qui est aujourd’hui la fondation Dassault: extraits.
  • 1993: Présentation de la salle socio-culturelle, future salle Miche-Ange. Construction de la nouvelle “1ère nef” au tennis. Extension de la gendarmerie, qui devient une seconde fois une nouvelle gendarmerie après l’avoir été en 1967: extraits
  • 1994: La téléphonie mobile arrive à Mennecy, au moins pour y recevoir des appels avec le biBop. Extension du réseau de bus démarré en 1990: extraits