Exploration et exploitation hydrocarbures

pompebanlancierDu pétrole conventionnel est exploité depuis une quarantaine d’années. Le champ exploité a une forme compliquée mais, très schématiquement, il s’étale du Plessis Paté jusqu’à Baulne.
Les géologues et les pétroliers ne sont pas concernés par le découpage administratif de la surface. C’est pourquoi leurs sites portent des noms inspirés par Vert Le Grand et Itteville.

derrickA côté de cette exploitation, il y a eu une grande vague d’exploration dans les années 80, explorations sismiques très fines dans tout le département, complétées par des forages pour tester la présence d’hydrocarbures conventionnels dans des structures supposées pouvoir les piéger, mais rien n’avait été trouvé alors.

2 concessions d’exploration de chacune 500km2 sont en cours d’instruction depuis le début des années 2010. En juin 2015, les permis d’exploration ne sont pas accordés. Les demandes de permis concernent une recherche d’hydrocarbures conventionnels en exploitant les relevés sismiques anciens, pour les retraiter avec des outils d’analyse plus performants qu’il y a 30 ans, et trouver éventuellement des structures souterraines susceptibles de stocker du pétrole conventionnel. Ces permis d’exploration seraient attribués par l’état, représenté par le préfet de l’Essonne, après une instruction assurée essentiellement par la DRIEE.

couv pres petrole DRIEELa DRIEE instruit en effet les demandes de travaux, les demandes de prolongement de concession et les candidatures pour les nouvelles concessions. Cliquer sur l’image à gauche pour ouvrir une présentation de ses missions dans le domaine minier.

Laisser un commentaire